Vigilance : moustiques tigre en Île-de-France

Apparu dans le sud-est de l’hexagone en 2004, Aedes albopictus (appelé aussi moustique tigre) s’est petit à petit implanté en Île-de-France où il a été détecté pour la 1ère fois à Créteil en 2015. Depuis cette date, ce moustique s’est répandu dans 100 communes de la région Ile-de-France où vivent 47% de la population francilienne. Face à cette situation, les risques qui pèsent sur la santé augmentent chaque année et invitent à la mobilisation de chacun pour stopper sa prolifération sur le territoire.

Comment reconnaître un moustique tigre ?

Aedes albopictus, plus connu sous le nom de “moustique tigre” est un moustique tropical.

Caractéristiques du moustique tigre :

  • Taille : environ 5 millimètres
  • Apparence : rayures noires et blanches sur l’abdomen et les pattes
  • Particularité : pique le jour / est très agressif / vit à proximité de son lieu de naissance

Quel risque fait-il peser pour la santé ?

Au-delà des nuisances qu’il peut générer au quotidien, le moustique tigre peut véhiculer des maladies virales (dengue, chikungunya, Zika) par le biais de ses piqûres. Concrètement, le moustique peut contracter une de ces maladies en piquant une personne contaminée, revenant d’un voyage dans les zones tropicales où circulent ces virus. Il peut ensuite transmettre le virus en piquant une autre personne n’ayant jamais quittée l’hexagone.

Les bons gestes à adopter

La vie des moustiques tigres est liée à l’eau. L‘empêcher d’accéder à tous les contenants susceptibles d’accumuler de l’eau, c’est se garantir un été plus tranquille. Pour éviter sa reproduction et limiter les nuisances, il faut supprimer les lieux de ponte et de repos. Voici des gestes simples qui permettent d’éviter la prolifération du moustique tigre.

  • Débroussailler, tailler les herbes hautes et les haies, élaguer les arbres ;
  • Ramasser les fruits tombés et les débris végétaux ;
  • Réduire les sources d’humidité (limiter l’arrosage) ;
  • Entretenir votre jardin.

Éliminer les endroits où l’eau peut stagner et accueillir les larves :

  • petits détritus
  • pneus usagés : vous pouvez aussi les remplir de terre, si vous ne voulez pas les jeter
  • encombrants
  • outils de jardinage laissés à l’extérieur
  • déchets verts
  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner (déchets verts, pneus usagés, encombrants…)
  • Vider les récipients contenant de l’eau (arrosoirs, soucoupes…)
  • Changer l’eau des plantes et fleurs chaque semaine
  • Vérifier le bon écoulement des gouttières
  • Couvrir les réservoirs d’eau (bidons, citernes, bassins…) et les piscines hors d’usage

Dans les jardins partagés et les cimetières

  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner (déchets verts, encombrants, outils, etc.)
  • Vider les récipients contenant de l’eau (arrosoirs, soucoupes, etc.)
  • Éviter d’utiliser des soucoupes ou les remplir avec du sable
  • Privilégier les plantes en pots aux fleurs coupées
  • Ranger sous abris les outils de jardinage, brouettes et objet pouvant collecter de l’eau
  • Couvrir les réservoirs d’eau avec des voiles anti-moustiques (bidons, citernes, bassins, etc.)
  • Vérifier le bon écoulement des gouttières, des eaux de pluies

Signaler la présence du moustique tigre !

L’ensemble de la population peut participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition sur le territoire. Il s’agit d’une action citoyenne permettant ainsi de compléter les actions mises en place.

Vous pensez avoir observé un moustique tigre à Sartrouville ? Signalez-le ! Pour cela, il vous sera nécessaire d’envoyer une photo d’un moustique tigre (dans un état permettant son identification).

Ce contenu vous a-t-il été utile ?
OuiNon

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×