Le musée de l’histoire de Sartrouville

photo musée de l'histoire de Sartrouville


Situé dans l’espace Saint-Paul (19 rue des rosiers), le musée d’histoire est ouvert gratuitement au public le 1er et le 3ème samedi de chaque mois.

L’évolution de Sartrouville

Deux salles lumineuses permettent de suivre l’évolution de Sartrouville au cours des siècles à travers des tableaux, des photos et maquettes. Passé le hall d’entrée, la première salle, à gauche, nous plonge dans le Sartrouville d’antan avec notamment une reproduction en carton et liège de l’église Saint-Martin. On y trouve aussi des costumes dits « de Sartrouville » portés par les vignerons au XIXème siècle et réalisés par les élèves du lycée Jules-Verne, ainsi que des panneaux sur l’histoire des moulins de la commune ou l’évolution du recensement de la population depuis 1817.


90 m² d’histoire locale

Sont également évoqués la Garde Nationale, les gardes Suisses, le Général Demont, l’évolution de l’actuel hôtel de ville à partir de 1789, sans oublier tout ce qui touche de près ou de loin au passé viticole de notre ville avec l’arbre généalogique d’une famille sur 10 générations, une exposition d’outils de vignerons…

Une rétrospective des personnalités célèbres ayant vécu ou séjourné à Sartrouville (Marthe Le Rochois, les familles Turgot, du Fresnay, Guy de Maupassant, Saint-Vincent de Paul…) ne manquera pas d’attiser la curiosité des visiteurs.

La deuxième salle présente une reconstitution détaillée des activités industrielles de Sartrouville, aujourd’hui disparues :

  • dans le domaine de l’aviation, du dirigeable jusqu’aux hydravions et au Potez 75, dernier avion terrestre fabriqué « localement » ;
  • dans la fabrication de bateaux avec l’historique des chantiers navals des familles Blondeau, Jouët et Bastard.

Des panneaux relatent également l’histoire des ponts routiers et du chemin de fer, de la gare, du bureau de Poste et de la digue ainsi que les tragiques bombardements de 1944.

Enfin, une vitrine incontournable, celle entièrement consacrée à la vie scolaire, patchwork sur les écoles de la Ville entre 1913 et 1950, qui ne devrait pas passer inaperçue auprès des enfants se rendant au Musée. Dans cette pièce, la part belle est également faite à la collection de superbes maquettes d’avions en bois ou en résine réalisées par Claude Faix, dont la moitié n’existe pas dans le commerce. Ce membre très actif de l’association, qui est d’abord un passionné d’aviation depuis son plus jeune âge, a contribué à la réalisation des très nombreux panneaux du Musée portant sur le passé aéronautique de notre ville.

Ce contenu vous a-t-il été utile ?
OuiNon

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×